Francis Plourde

Artiste-peintre

Service facile et pro

Créer un site pro

Texte descriptif poétique

par Francis Plourde

 

L’amalgame de mes états d’esprit et d’âme se traduit et se concrétise par mes réalisations et mes aboutissements. Mes moments de vie ne font pas abstraction des étapes qui m’ont conduit à l’exécution actuelle. J’y associe tous les moments de mon cheminement. Je capte mon présent ou le projette dans un futur réel ou imaginaire. Je vis, crée et m’exécute au gré de mes instincts,  de mes élans, de mes émotions et de mes réflexions.


Mes couleurs s’éclaircissent ou s’assombrissent, mes formes s’intellectualisent, se vissèrent ou s’émeuvent et mes textures s’affirment ou s’effacent pour donner le ton juste au sujet. Mes œuvres sont imprégnées de réaliste, figuratif, impressionniste et surréaliste; Le moment et les périodes définissent l’œuvre, de mes séries.


Je signe, dans la dernière série Planétaire, des œuvres dynamiques et remplies de béatitude. Tout les temps peuvent être perçus dans le même tableau. Je façonne  de nouveaux mondes. J’imagine une vie avec sa nature, ses cités, ses bâtiments et ses végétations, son règne animal parfois, autant  préhistorique qu’actuel ou futuriste. C’est la vivacité de ma création.


Comme dans un grand carrousel je projette des lieux, crée des ambiances et des climats, des impressions et des effervescences. Je glisse et monte vers des surprises, et je découvre, d’instinct, au cours de l’exécution,  de nouveaux ressentis et de nouvelles vibrations. Je suis le témoin et l’acteur principal  de ma toile. Je construis un monde à deviner.


Maître de mon univers, je statue des plateaux en suspension et les place en déséquilibre, en superposition  et en étage. Je défie la gravitée. Je construis des quais sur des lamelles en voltige, des formes solides et rigides, effilées et fragiles, des sols  et des espaces habités par des absents. Je marie l’endroit et l’envers, les contrastes et les opposés. Les formes et les couleurs s’affirment d’audace dans un tourbillon explosif et effréné, les lignes s’entrecroisent et de longues bandes de fleurs s’imposent pour rappeler la nature et sa préséance. Des sentinelles sont en faction et des tournesols mécaniques marquent le tempo et donnent l’énergie à la scène.

Je peins la toile qui me dépeint.  Je donne  consistance à mon esprit,  miroir à mon reflet et fantaisie à mon évasion.


Conscient dans les méandres des vides  et des pleins: Je vis mon mouvement en promenade dans un ailleurs. Mon esprit  décloisonne et élimine les barrières et se perd dans mon imaginaire. Mes formes et mes textures, comme des tissus, se brodent sur mes canevas à fond de transparence et j’exécute des œuvres, sans titre, que chacun baptise à la fréquence de ses découvertes. On les nomme au rythme et à la fréquence de ses vécus, au cours des ses ans et à ses moments de vie.